en   fr
    
RTR - RUSSIANTEAROOM GALLERY
black & white
color

Peter Bock-Schroeder (1913-2001)

Peter Bock-Schroeder est né à Hambourg en 1913. En 1929, à l’âge de 16 ans, Bock-Schroeder part se trouver un futur Berlin. Il suit une formation d’apprenti aux studios de l’Atelier Binder. Après des mois passés à « retoucher des négatifs et des positifs, faire le clown pour les portraits d’enfant et acheter les petits pains pour le patron », il quitte le studio et intègre l’Ecole de Photographie du Bräuhaus.

Après deux ans d’études au Bräuhaus, il commence sa carrière en tant que photographe et relate ses voyages en Suède, en Angleterre, en Belgique. « Le voyage est la meilleure formation du photographe. Durant ces années, je pouvais expérimenter et photographier ce que je voulais et comme je le voulais. J’avais du temps et je ne sentais pas d’autre priorité. J’étais marié à mon appareil ! »

Quand, en 1938, la machine de guerre nazie se prépare à envahir la Pologne et que le pogrom de la Nuit de Cristal lance le signal de l’acharnement contre la population juive, Bock- Schroeder tente de fuir en Hollande. Il est très vite arrêté et ramené en Allemagne. Lorsque la guerre éclate le 1er septembre 1939, Bock-Schroeder est enrôlé dans la Luftwaffe. Durant la guerre, il sert dans l’artillerie aérienne et travaille en tant que correspondant pour l’Afrikacorps d’Erwin Rommel. En 1945, il est engagé dans le Service de la Presse Allemande. Il doit sa place à Sefton Delmer. En tant que photojournaliste d’agence, Bock-Schroeder voyage à travers les territoires occupés par l’Allemagne et les pays voisins de l’Europe. En 1949, Bock-Schroeder a alors 36 ans et commence à travailler pour “Stern Magazine” en tant que photojournaliste. Il répond aussi des commandes pour “Quick Magazine” et “Revue”.

Son élan d’aventurier le mène en Russie (premier photographe allemand officiel autorisé après la Guerre), en Amérique du Nord et du Sud (où il sentit des affinités particulières avec les Indiens), en Europe et au Moyen-Orient.

En 1972, il travaille avec Otl Aicher pour les Jeux Olympiques de Munich et coordine l’équipe de la presse internationale. A l’âge de 60 ans, il signe un contrat avec le département presse de l’Aéroport de Munich. Ses travaux sur l’architecture et les portraits de cette époque ont été publiés dans des livres et des magazines.

Peter Bock-Schroeder meurt le 19 février 2001 à Munich, à l’âge de 87 ans.

                                               - Steve Dougherty
 

Peter Bock-Schroeder, Russie, 1956
<   +   >

Peter Bock-Schroeder, Russie, 1956
<   +   >

Peter Bock-Schroeder, Russie, 1956
<   +   >

Peter Bock-Schroeder, Russie, 1956
<   +   >

Peter Bock-Schroeder, Russie, 1965
<   +   >

Peter Bock-Schroeder, Russie, 1956
<   +   >

Peter Bock-Schroeder, Russie, 1956
<   +   >

Peter Bock-Schroeder, Russie, 1956
<   +   >

Peter Bock-Schroeder, Russie, 1956
<   +   >